ACTUALITE‎ > ‎

recrutement-de-cadres-en-forte-baisse

Le recrutement de cadres connait une forte baisse


Selon la dernière note de conjoncture de l'Apec, seuls 49% des entreprises envisagent de recruter au moins un cadre d'ici à la fin de l'année.

 A l'exception du médico-social, tous les secteurs d'activité freinent leurs décisions d'embaucher. 

Seuls les cadres de la fonction commerciale sont encore recherchés par les entreprises.


Les perspectives sur l'emploi des cadres n'échappent pas à la morosité ambiante. C'est le moins que l'on puisse dire en découvrant la dernière note de conjoncture de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), portant sur le quatrième trimestre. 

Comme d'habitude, l'Apec a interrogé son panel de 750 entreprises pour connaître leurs intentions en matière de recrutements de cols blancs. Sans surprise, avec une économie quasiment à l'arrêt, l'heure n'est pas aux recrutements en masse. 

Et pour cause, 27% des recruteurs sondés indiquent que la situation de leur entreprise s'est détériorée depuis un an, soit 7 points de plus qu'en juin dernier. Dans ce contexte, 53% des entreprises ont recruté au moins un cadre au troisième trimestre, soit quatre points de moins que pour la même période en 2011. Et, phénomène préoccupant, les secteurs qui recrutent traditionnellement des volumes importants de cadres, marquent un coup d'arrêt: activités informatiques (-7 points), conseils et services aux entreprises (-6 points), ingénierie et R&D (-2 points).


La quasi totalité des secteurs affichent un recul de leurs prévisions de recrutements

Selon l'Apec, la situation ne devrait pas s'améliorer au quatrième trimestre... Loin de là. Seuls 49% des entreprises envisagent de recruter au moins un cadre d'ici à la fin de l'année (qu'il s'agisse d'une création de poste ou d'un simple remplacement), soit une proportion en recul de 4 points par rapport à la même période en 2011. Et, à l'exception du médico-social, tous les secteurs affichent un recul de leurs prévisions par rapport à la même époque il y a un an: activité informatiques (-10 points), commerce-transports (-8 points), banque-assurance (-7 points) et industrie (-5 points).
L'optimisme ne règne donc pas, c'est une litote, d'autant plus que 28% des recruteurs interrogés estiment que la situation économique de leur entreprise va encore se dégrader dans les prochains mois.... Soit le double de ceux qui pensent qu'elle va s'améliorer. Autre mauvaise nouvelle, parmi les entreprises qui songent recruter d'ici à la fin de l'année, seuls 35% prévoient d'embaucher des jeunes diplômés, soit la proportion la plus faible depuis le premier trimestre 2010.


Seule la fonction commerciale tire son épingle du jeu

Dans ce marasme, quelques fonctions surnagent cependant. Ainsi, parmi les entreprises qui envisagent de recruter au moins un cadre, près de la moitié (46%) songent embaucher dans la fonction commerciale, l'une des seules à tirer son épingle du jeu. Ceci est particulièrement vrai pour les secteurs banque-assurance et commerce-transports. Un tiers des entreprises envisagent aussi l'embauche d'un cadre de la fonction études-recherche & développement, notamment dans l'industrie et l'ingénierie. A noter que seuls 22% des entreprises songent à recruter un cadre de la fonction informatique, normalement très porteuse. Signe que, pour les cadres aussi, la crise est bien là.

Comments