ACTUALITE‎ > ‎

perspectives-de-recrutement-apec


51% des entreprises "envisagent" de recruter un cadre avant la fin de l'année.


L’APEC note que 62% des entreprises interrogées (sur un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés) estiment que leur situation économique est identique à celle d'y à un an et au troisième trimestre, seulement 57% des entreprises ont recruté au moins un cadre, soit, une hausse de deux points par rapport à il y a un an. 

Mais il s'agit davantage de remplacements de départs que d'embauches supplémentaires. 

Seules 30% des entreprises déclarent un volume de recrutement en hausse.  

Et  seules les entreprises des secteurs de l'industrie (+ 9 points), de la construction (+2) et de la banque-assurance (+4) sont plus nombreuses qu'il y a un an à avoir recruté au moins un cadre au troisième trimestre.

Les perspectives pour le quatrième trimestre ne sont pas vraiment plus optimistes. 

51% des entreprises interrogées songent recruter un cadre durant cette période, contre 49% il y a un an. Mais elles ne sont que 70% a en être certaines, contre 76% un an auparavant.

Parmi les entreprises qui n'envisagent pas de recruter, le manque de départs (turn-over, retraites) reste le frein principal (pour 52% des entreprises), devant l'absence de perspectives de développement de l'activité (16%). Les entreprises n'envisagent pas un accroissement de la masse salariale des cadres.

Le secteur des activités informatiques présente le plus haut niveau d'intentions de recrutement : 91% des entreprises de ce secteur envisagent une embauche.

Les entreprises de la construction et du médico-social sont les plus pessimistes, avec seulement 38% d'entre elles qui songent à recruter. A noter que, dans l'industrie, 52% des entreprises comptent embaucher d'ici à la fin de l'année soit une hausse de... 8 points par rapport à l'année dernière. Et parmi elles, 72% sont certaines de le faire. La "Banque et Assurance" affiche aussi un certain optimisme avec 69% des entreprises qui songent à recruter, soit une hausse de 8 points par rapport à 2013. Et elles sont 76% à être certaines de le faire.




Comments