ACTUALITE‎ > ‎

emploi-cadres-en-amelioration




L’emploi cadres en légère amélioration


Le marché de l'emploi des cadres donne des signes d'amélioration. 

Au premier trimestre 2014, 55% des entreprises interrogées par l'APEC déclarent avoir recruté au moins un cadre. 

Une hausse de 2 points comparée aux trois premiers mois de l'an dernier.

Par ailleurs, la proportion de sociétés envisageant d'embaucher au moins 1 cadre au cours des trois prochains mois s'affiche en forte hausse, à 51% contre 46% il y a un an. 

Et 71% d'entre elles se disent "certaines" de réaliser ces recrutements, contre 68% début 2013. Les secteurs où l'embellie est la plus forte sont le médico-social (+11 points, à 51%), le conseil et services aux entreprises (+8 points, à 48%) et la construction (+7 points, à 53%). 

Seul celui du commerce et des transports affiche une baisse (-4 points, à 33%).


Les entreprises sont moins pessimistes

La proportion d'entreprises jugeant que leur situation s'est améliorée au cours des 12 derniers mois a grimpé de 3 points sur un an (18%). 

Dans le même temps, le nombre de firmes observant une dégradation a chuté de 7 points (19%)

Mais les intentions de recrutements au deuxième trimestre sont avant tout liées au besoin de remplacer des départs (dans 52% des cas). 

Le développement de l'activité, de son côté, est cité comme raison principale par seulement 31% des entreprises interrogées dans un contexte de croissance française faible aux premier et deuxième trimestre (+0,1% et +0,3% respectivement selon l'Insee).

Les cadres commerciaux sont les plus recherchés: 44% des sociétés qui veulent recruter au deuxième trimestre recherchent cette fonction suivie par les secteurs Etudes-R&D (33%) et Gestion-Finance-Administration (31%).

Les entreprises privilégient les cadres immédiatement opérationnels : plus de 8 sur 10 visent des personnes ayant entre 1 et 10 ans d'expérience.

 Seules 38% des entreprises qui recrutent,  recherchent les jeunes diplômés, soit une baisse de 1 point par rapport à l'an dernier.




Comments