Adecco : une croissance en baisse au 3e trimestre

L’incertitude économique prédomine

Adecco, numéro un mondial du travail temporaire, a annoncé une croissance organique réduite de moitié au troisième trimestre, confirmant la tendance au ralentissement observée dans le secteur mondial du recrutement dans un contexte d'incertitude économique.
La croissance du chiffre d'affaires s'est établie à 2% sur les trois mois à fin septembre, contre 4% au deuxième trimestre. Adecco, dont les résultats sont considérés comme des indicateurs de la santé économique mondiale en général, a déclaré que la croissance du chiffre d'affaires, ajustée des jours ouvrables et des taux de change, avait encore ralenti pour passer à 1% sur septembre-octobre.
Ses concurrents Randstad et ManpowerGroup ont également fait état d'un ralentissement de leur croissance organique au troisième trimestre, traduisant ainsi une plus grande prudence des entreprises dans leurs recrutements.
Le chiffre d'affaires du groupe suisse s'est établi à 5,99 milliards d'euros, conforme aux attentes des analystes.
Le bénéfice net a progressé à 270 millions d'euros, supérieur au consensus de 221 millions d'euros, grâce à la maîtrise des coûts.
Le groupe avait averti en septembre avoir constaté un tassement de sa croissance organique au troisième trimestre sur un certain nombre de ses marchés européens.
"Comme nous l'avions dit lors de notre journée avec les investisseurs, l'activité au troisième trimestre 2018 a été difficile", a déclaré le directeur général Alain Dehaze.
Toutefois, en France, le plus important marché d'Adecco, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 5% et ses marges ont progressé.