Les recrutements presqu’impossibles d’experts du digital

Infiltration de blogs spécialisés, cooptation, bases de données insolites, sponsoring… Pour recruter des pros du digital, employeurs et chasseurs de tête ont leurs techniques.

Hadrien, 25 ans a fait en sorte que son numéro de téléphone et son adresse mail n'apparaissent nul part sur Internet. A-t-il quelque chose à se reprocher ? Est-il un agoraphobe ? Pas vraiment. Hadrien est juste un jeune développeur qui ne souhaite pas être appelé par les recruteurs. "Je reçois déjà un mail par jour sur LinkedIn, c'est flatteur mais tout de même assez intrusif à la longue", déplore le jeune homme, qui n'est pas le seul dans ce cas. Les développeurs, ingénieurs sécurité informatique mais aussi data scientist et autres Ux designer sont très sollicités par les entreprises.

Isabelle Goulmot, DRH d’Expertime, une société de 140 collaborateurs spécialisée dans les services numériques et l'édition de logiciels, résume la situation : "Nous recrutons entre 30 et 50 collaborateurs chaque année à Paris, Lille, Nantes et Seattle. Et trouver un candidat au profil tech est un véritable chemin de croix."  Selon cette spécialiste qui travaille dans le recrutement informatique depuis 1998, il n'y a tout simplement pas assez d'écoles et de diplômés en France. Conséquence, les candidats sont en position de force et font monter les enchères.

Lire la suite