CONSEILS‎ > ‎

talent-management

«Le Talent Management»

<>

Le club des chasseurs de têtes a fait sa rentrée au Press Club. L'intérêt s'est porté sur la gestion des talents et l'émergence d'un nouveau modèle : le talent management.
Intervenants :
Didier Duval, Eric Salmon & Partners
Laurent Carcassonne, Directeur du développement professionnel, THALES

Qu'est ce que le talent management ?

Ce nouveau modèle de management, encore peu implanté en France, se distingue de la gestion des compétences. Il s'agit de sélectionner des talents en fonction des objectifs de l'entreprise. Parler de “talent”, c'est parler de “potentiel”, précise Didier Duval. En posture de coach, il invite à vérifier l'alignement tête-coeur-corps (penser-interagir-agir). C'est la somme de ces trois dimensions et des motivations qui autorise l'entrée dans un pool de potentiels.
L'utilisation d'un vivier de talents se justifie par le manque de leaders dans les entreprises. Laurent Carcassonne souligne qu'avec la guerre des talents, il est crucial d'attirer des potentiels en début de carrière pour les développer et les motiver. De fait, pour déployer une stratégie compétitive, il faut sélectionner et préparer ses talents en interne.

Comment détecter les talents ?

Le pool de talents est sélectionné en fonction de l'expertise et de la stature managériale. L'identification se fait sur le potentiel pour prendre des responsabilités à cinq ans. Le chasseur de tête intervient pour recruter ou participer au processus d'évaluation. Il est un outil de la DRH, une sorte de benchmark extérieur. Le talent n'est pas linéaire, un regard extérieur est nécessaire. La plupart du temps, on est recruté comme potentiel, on n'accède peu au pool en interne.
Le chasseur a aussi un rôle de détection lors d'une embauche, alors même qu'il n'y a pas de poste : le but est d'attirer et de garder le talent.

Quel est le rôle du talent manager ?

Recruter, évaluer, développer et garder les talents sont du ressort du talent manager. Il renforce la performance en investissant dans le coaching pour ses potentiels. La démarche est discrète en France mais complètement assumée dans les pays anglo saxons où le candidat est reconnu comme appartenant à un talent pool. 

Les conditions d'existence du talent en entreprise

Pour un même poste, la rémunération peut tripler. Mais le talent a des devoirs et des responsabilités. Le fait d'être “talent” sous entend qu'on accepte la compétition. Au-delà des diplômes et du grade, la motivation est éprouvée : le talent va être “stretcher” confirme Didier Duval. On lui demande des résultats immédiats.

Au final, quelles sont les qualités d'un talent ?

Laurent Carcassonne parle d'humilité et de résilience. Le talent doit pouvoir se remettre en cause et surmonter les difficultés. On attend de lui de l'empathie et le respect des autres. Nos deux intervenants tombent d'accord sur ces fondamentaux liés au savoir-être. Le talent management va bien au-delà de la gestion des compétences...

Sabine Travert-Cortès
Executive Coach, Formateur, Rédacteur

Comments