Amener le métier de chasseur de têtes à l’ère numérique

Par Susie Cummings, fondatrice et PDG de Nurole
<>
L’activité des chasseurs de têtes a été un livre scellé pendant des décennies. Ils convoitaient leurs petits carnets de contacts, les ouvrant seulement pour en ajouter un nouveau. Nouveau contact qu’ils auraient établi dans le cadre d’une activité de réseautage ou sur la recommandation d’un autre contact.
Les emails, internet et les téléphones portables ont un peu ouvert le business, cela restait néanmoins un cercle fermé, ouvert seulement à un petit groupe de chasseurs de têtes. J’étais l’une d’entre eux.
J’ai eu mon illumination en 2014. J’ai réalisé que dans cette ère numérique, il y avait forcément un meilleur moyen de trouver les bonnes personnes pour des fonctions d’entreprise, en passant par d’autres moyens que la chasse de têtes traditionnelle.

Le réseau Nurole était né. Un marché indépendant qui allie la chasse de têtes, un réseau social et l’intelligence artificielle.

Les chasseurs de têtes utilisent la plate-forme pour élargir leur champ de recherche qui ne connaît alors plus de frontières : ni la géographie, ni le secteur d’activité, ni la fonction exercée ou le décalage horaire. Que le meilleur candidat soit un non-cadre de l’autre côté du monde ou un candidat local bien connu du conseil d’administration, notre moteur de recommandation les identifie rapidement.
Nurole ne nuit pas aux chasseurs de têtes; il augmente au contraire leurs pouvoirs de recherche en les aidant à identifier des candidats compétents qu’ils n’auraient jamais trouvés.
Nous avons aidé des dizaines de chasseurs de têtes à rivaliser avec des entreprises de recrutement mondiales. Nous les avons mis sur un pied d’égalité en faisant des placements dans tous les secteurs et toutes les tailles de sociétés, allant des start-up aux entreprises du classement « Fortune 500 ». Les chasseurs de têtes qui utilisent le rapport de la plateforme réduisent jusqu’à 80 % de leurs coûts de recherche.

Lorsque, par exemple, un partenaire indépendant recherchait un PDG avec de l’expérience dans les domaines de la logistique et de la distribution pour le fournisseur d’équipements de restauration Nisbets, en seulement un jour Nurole a trouvé Klaus Goeldenbot, l’ancien président de « RS Components », la marque commerciale d’Electrocomponents PLC, un distributeur mondial du FTSE 250.
« La façon dont la plateforme Nurole est structurée aide à répondre dès le départ aux principales interrogations, ce qui rend le processus incroyablement efficace. C’est aussi extrêmement rapide », explique Guy Beresford, fondateur de « Independent Search Partnership ».
Pour donner un autre exemple, Vicky Griffiths, responsable du conseil d’administration de Leathwaite, faisait une recherche sur Nurole pour trouver des membres du conseil d’administration d’Innovate Finance, l’organisme chargé d’accélérer et de consolider la position du Royaume-Uni dans les services financiers mondiaux. Elle voulait des candidats ayant de l’expérience gouvernementale et en technologie financière. Elle a pu trouver Danny Lopez, l’ancien chef de l’exploitation de l’application de réalité augmentée « Blippar », qui était auparavant le plus jeune consul général britannique à New York.

En expliquant pourquoi Nurole travaille pour elle, elle explique que « la façon dont Nurole creuse jusqu’aux compétences requises et souhaitées fait que seuls les candidats les plus appropriés sont identifiés pour le poste. Nurole est un excellent outil pour tout chasseur de têtes qui veut démultiplier ses apports et qui cherche sérieusement le meilleur candidat pour un poste, peu importe son secteur d’activité, sa localisation ou sa situation »