Tendances du recrutement par Robert Half

79 % des dirigeants français interrogés sont confiants 

quant à leurs perspectives de croissance


Selon le nouveau rapport Tendances du recrutement, produit par Robert Half en collaboration avec Burning Glass Technologies, en matière de recrutement, la consolidation prédominera ce second semestre 2021 : c’est ce que révèle cette étude, qui fournit une analyse approfondie des tendances actuelles sur le marché du travail, présente les métiers les plus demandés, explore l’importance du télétravail en France (dans le contexte de retour au bureau progressif depuis le 9 juin dernier).


Parmi les chiffres et tendances à retenir pour ce second semestre 2021 :

79 % des dirigeants français interrogés sont confiants quant à leurs perspectives de croissance.

Les 3 priorités des dirigeants en matière de gestion des talents sont la rétention des talents, l'upskilling / reskilling, et l'intégration des collaborateurs à distance.

39 % des salariés interrogés « appréhendent beaucoup » un éventuel retour au bureau cet été, que ce soit partiellement ou entièrement, contre 31% qui se déclarent « impatients ».

Top 3 des régions françaises offrant le plus de postes ouverts au travail à distance ou hybride : Occitanie, Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.


Les compétences les plus recherchées par les employeurs concernent les fonctions IT & Digital, Communication et Gestion du changement.

L’étude Robert Half identifie des compétences hybrides, profils mêlant compétences techniques et savoir-être, qui ont le vent en poupe et sont citées par plus d’un tiers des dirigeants (34 %). Dans le détail, les compétences utiles à la transformation de l’entreprise se dégagent clairement parmi les attentes exprimées. Les dirigeants citent notamment comme priorités des aptitudes en communication (36 %) et en gestion du changement (34 %).

Le digital, mentionné par 38 % des employeurs sondés, ressort particulièrement. Les attentes de compétences techniques sont fortes pour les professionnels de l’IT, avec par exemple des demandes en très forte progression pour le JavaScript (+424 %), l’ULM (+314 %) et le développement de sites web (+284 %). En Finance et Comptabilité, dans les fonctions administratives, ou encore dans le domaine du marketing, la demande de compétences digitales est également celle qui a connu la plus forte hausse : appétence à utiliser les outils, capacités à participer à leur mise en place, et connaissances en change management, sont désormais de nouveaux besoins transverses au sein de l’entreprise.

Dirigeants et salariés sont sur la même longueur d’ondes en termes d’exigences, ces derniers citent la data et le digital (42 %), la planification et l’organisation (35 %), et la communication (20 %) comme compétences prioritaires à développer en 2021.


De nouvelles attentes en matière d’organisation du travail

54 % des salariés interrogés déclarent préférer travailler principalement à domicile, contre 25 % au bureau et 23 % en alternant régulièrement.

Cette réalité est d’autant plus importante que le retour progressif au bureau, en ce mois de juin, suscite des inquiétudes chez une partie des salariés, après de longs mois de télétravail : si 31 % d’entre eux se disent « impatients », 39 % déclarent « beaucoup appréhender » ce retour dans les locaux, qu’il soit partiel ou complet.

Selon Robert Half, les employeurs devront prendre en compte cette inquiétude et accompagner la transition, en valorisant travail hybride et flexibilité, s’ils veulent préserver le bien-être de leurs collaborateurs, retenir les talents et en attirer de nouveaux car l’année passée a laissé des traces dans les esprits (burn-outs ou une baisse du moral). Mais par ailleurs, 52% des salariés estiment leurs perspectives de carrière plus positives que l’année dernière.